Rechercher
  • helenetysman

Ça vous donne le trac ?

D'aucuns parlent d'éliminer le trac comme on parlerait d'éliminer un mauvais sort, un virus, une sorte de chose absolument indésirable ou nauséabonde !


Pourtant le trac n'est pas toujours si négatif.


Respirez !


Il y a autant de formes de trac que de fonctionnements humains que de situations et surtout de façons de le gérer, le digérer, le générer.


Quelle surprise souvent d'entendre parler du trac de façon si impersonnelle ou schématique...

Pourquoi tant de musiciens vivraient si mal l'idée de prendre un cachet bêtabloquant pour éliminer ce trac justement avec la sensation mitigée de jouer sous anesthésie si cela était aussi évident ? 


N'est-il pas souhaitable parfois de ressentir cette petite étincelle de magie qui nous habite avant de venir transmettre ce qui est le plus précieux au monde ?


Souriez !


Cette sensation grandiose et un peu vertigineuse de vivre l'émotion dans toute sa splendeur sans pour autant perdre sa maîtrise... Rayonner tout simplement. Vous connaissez ? 

Sans doute en tant que musicien, artiste, cette sensation vous parle. Cet état qui, finalement, permet aussi de se dépasser, nous connecte parfois au plus extraordinaire.


Inspirez !


Certains ont besoin de se sentir comme en pantoufle sur scène. Peut-être en faites-vous partie ? 

Il y a alors beaucoup de chemins pour parvenir de plus en plus facilement et avec autonomie à retrouver cet état en toutes circonstances.


Expirez !


D'autres ont besoin de garder l'aspect positif du trac et d'en éliminer seulement les jugements parasites, les pertes de focus ou d'ancrage, ou autre déséquilibre qui viendrait troubler le jeu sur scène, devant un auditoire, lors d'un challenge... 


Ce n'est alors plus le trac en lui-même qui est si indésirable mais seulement des parties de lui qui, elles, peuvent être dépassées définitivement...


Transformez !


"Ne savais-tu donc pas que la joie est en réalité une frayeur dont nous ne redoutons rien ? On parcourt une frayeur d'un bout à l'autre, et c'est cela précisément qui est la joie. Une frayeur dont on ne connaît pas seulement l'initiale. Une frayeur en laquelle on a confiance." Rainer Maria Rilke




69 vues
ANNE-HELENE-CHEVRETTE-LOGO.png
HELENE-TYSMAN-LOGO.png

INFOLETTRE

Abonnez-vous à notre liste d'envoi

SUIVEZ-NOUS

  • Facebook - White Circle
  • YouTube

© 2019 tous droits réservés Hélène Tysman & Anne-Hélène Chevrette

DES QUESTIONS?